Nous contacter
Accéder à mon compte
Paule Vasseur

Tenues habillées chics et intemporelles

TATOUAGE AU HENNE



Le dictionnaire du mariage : TATOUAGE AU HENNE


Le tatouage au henné, au départ, est destiné uniquement aux femmes musulmanes. Cet art se propage désormais à travers le monde et il devient accessible à toutes et à tous. Contrairement au tatouage traditionnel, celui-ci est temporaire et non douloureux. Mais le choix des motifs n'en reste pas moins aussi varié : tribales, chinois, animaux, fantaisies, etc.

L'origine du tatouage au henné remonte à quelques milliers d'années en Mésopotamie. Il a été utilisé par les Sémites (Hébreux, Arabes et tribus apparentées) et les Egyptiens. On a découvert sur la momie de Ramsès II que les cheveux avaient été teints au henné. Des textes assyriens, du VIIe siècle av J-C, décrivent des préparatifs de mariage où la jeune fille a les paumes des mains et les ongles teints au henné. En Chine, les femmes se paignent les ongles au henné lors de cérémonies. Au Vietnam, les femmes se laquaient les dents en noir, et le henné additionné de produits noircissants leur offrait une teinture économique. Puis le henné a conquis l'Inde au XIIe siècle.

Le henné s’applique sur la peau à l'aide d'une seringue pour dessiner les motifs désirés. Le temps de pose doit être d'une heure au minimum avant de se laver ou d'enfiler un vêtement (plus il sera long, plus le tatouage durera). Que se soit sur le pied ou la cheville, le temps de pose doit être encore plus long, car cette partie du corps reste enfermée dans les chaussures où la peau est en milieu chaud et humide.

La couleur du tatouage va progressivement s'estomper (en moyenne un tatouage au henné dure 3 semaines). Dans un climat froid ou sec, la teinte reste foncée longtemps tandis que dans un climat chaud et humide, la teinte s'estompera plus rapidement. La durée du tatouage varie aussi selon le pH de la peau, du savon, des produits de beauté utilisés, et selon l'environnement.

Le henné en lui même est inoffensif, mais utilisé pur, il est d'une teinte marron ou orange et les tatoueurs choisissent parfois de renforcer sa teinte et sa fixation sur la peau en ajoutant à leur mélange du paraphénylène diamine (PPD). C'est ce que l'on appelle le "henné noir". Le PPD peut provoquer des allergies retardées avec apparition (15 jours après le tatouage), d'un eczéma reproduisant le motif du dessin tracé au henné. Plus grave, cette allergie peut conduire, à long terme, à une hyper sensibilisation à vie, gênante car le PPD se trouve dans de nombreux colorants.

Du fait de ses effets bénéfiques attestés et préconisés par la religion, la pâte brute de henné (placée dans le creux de la main droite de la mariée) entrera dans la cérémonie de mariage comme porte-bonheur pour le couple, pour porter chance à la future mère ou pour protéger le couple contre les mauvais esprits. Les cérémonies au henné, synonymes de joie et de bonheur, peuvent aussi avoir lieu à des moments heureux de la vie (grossesse, circoncision.....) et jamais lors d'événements douloureux. En terre d'Islam, Le henné a un sens symbolique ou mystique positif et non un sens religieux.

Le Maroc est le pays du Maghreb où traditionnellement les femmes se tatouent le plus et cela en dehors des cérémonies classiques du mariage : on estime à 80% le nombre de femmes (citadines ou rurales) tatouées au henné dans ce pays.

Au Maroc, les négafates (femmes chargées d'embellir et d'assister la mariée durant les différentes étapes de la cérémonie) vont tout naturellement revisiter l'utilisation et les motifs traditionnels du tatouage (parfois grossier) au Henné et créer un tatouage plus raffiné plus recherché pour embellir les mains, les pieds et les chevilles de la mariée. Ces nouveaux motifs sont faits d'arabesques auxquelles sont parfois additionnées d'anciennes formes géométriques traditionnelles. Ces motifs ou dessins au henné sont appelés au Maroc des "Nakeche" correspondant en français à "Ornementations".

Au Maroc, l'ornementation actuelle au henné est surtout un embellissement  qui, contrairement aux pays du continent indien, n'a aucune signification religieuse . Cette nouvelle forme d'ornementation (tendance Mode) au henné est récente dans l'histoire de l'embellissement de la mariée marocaine ; elle ne remplace pas la cérémonie symbolique du henné et peut être faite à la demande en toute circonstance. Il est fréquent de voir au Maroc des femmes proposer ce tatouage au Henné aux touristes de passage dans une rue ou sur une place.
La généralisation de ces arabesques au henné se renforce avec les demandes des mariées et des touristes européens friands du tatouage éphémère marocain.



Retour à l'index du mariage


© Copyright : borgoBot, DodekBot, DumZiBoT, GillesC, JAnDbot
Source : Wikipedia. Cet article est une version modifiée (par : Paule Vasseur),
sou
s Licence de documentation libre GNU consultable ici.