Nous contacter
Accéder à mon compte
Paule Vasseur

Tenues habillées chics et intemporelles

PAULE VASSEUR entre au musée grâce à Joséphine de Beauharnais

PAULE VASSEUR mécène du jubilé impérial :

 

 

À cette occasion, la maison PAULE VASSEUR s'est proposée d'offrir à la ville de Rueil-Malmaison une création "Couture" sur le thème du jubilé impérial et plus particulièrement autour de l'univers qu'a été le cadre de vie de Joséphine de Beauharnais, première épouse et amour du jeune napoléon Bonaparte.






Il existe beaucoup d'ouvrages sur la vie de Joséphine de Beauharnais, il en existe un très agréable à lire et très vivant.

Écrit par Catherine HermaryVieille, il vous ravira si vous aimez l 'histoire romancée, une fois plongée dans ce livre,vous vous croirez revenue au 19 ème siècle.

Son titre  : MERVEILLEUSE, rappelant cette période incroyable succédant à la monarchie absolue.

Un temps où après la colère du peuple devant les excès financiers du roi et de la reine et après la période de terreur de la révolution un vent de folie et de liberté souffla sur la mode à Paris.Les corsets disparurent au profit de tailles suspendues sous la poitrine .

Des étoffes de plus en plus fines, de plus en plus fluides couvrant à peine le corps, exprimait un sauvage sentiment de vivre.

Après avoir donc lu pendant un mois la vie de Joséphine, un beau matin, il a fallu se jeter à l'eau et commencer à rêver avec un joli tissus brodé choisi pour sa finesse et son dessin délicat rappelant la géométrie très particulière du style empire.
Ce tulle a été brodé pour l'occasion par une manufacture de broderie du nord de la France existant depuis 1920.
J'avais d'abord prévu un fond blanc sous ce tulle vieil or, je lui ai ensuite préféré une soie délicate rose dragée.

La création c 'est ainsi, on fait des plans, des projets et puis on superpose les étoffes, on s 'aperçoit parfois que ce que l 'on avait prévu n 'est pas "juste", alors il faut recommencer, chercher, trouver l 'harmonie, l'alchimie des couleurs et des matières jusqu'à obtenir l'accord final, le frisson qui exprime un sentiment de paix, d'esthétique...
Le volume de la manche est exagérément augmenté.

Les galons brodés de paillettes de gélatine iridescentes datent de 1920, nous les avions achetés chez Monsieur Barlan (fils du célèbre passementier et brodeur ayant fourni la maison CHANEL) .

La diffraction de la lumière sur ces jolies petites paillettes produit de multiples petits arc en ciels jouant avec la soie rose poudrée et les fils vieil or du tulle délicat .Il fut choisi aussi pour ourler délicatement le décolleté un petite écaille de dentelle de calais redessiné par de légers fils de perles de rocaille rose opalescent du célèbre dentellier français SOLSTISS .
Gros plan sur la toile de la future robe
La beauté que j'ai voulu donner à cette robe passe par la précision de la coupe, par le placement judicieux de la broderie, du raccord parfait des lignes.
Simple direz-vous ? pas temps que cela, c'est un métier... Le nôtre.
Je tiens ici à remercier mon équipe pour leur passion et leur talent.
C'est un moment privilégié pour nous assimilable à un accouchement, la délivrance se fait dès que le dernier point est fait.
Joséphine de Beauharnais aimait bien sûr beaucoup les bijoux comme toute femme coquette.
Il était donc impensable de présenter cette robe sans collier, finition indispensable d'une robe empire.
Une seule créatrice était capable de me suivre dans l'urgence mais avec qualité et distinction.
J'ai donc sollicité mon amie Karine Tartrais, créatrice de bijoux fantaisie au talent immense. Avec elle, dans sa boutique atelier de Saint Germain en Laye, nous avons cherché une idée et des matériaux raffinés pour ce collier "impérial".

Karine a cherché dans ses réserves et ses merveilles. Je me souvenais d'une très belle pièce que Karine avait réalisée, il y a quelques années pour orner une de mes mariées, ce collier est éblouissant de magnificence, il nous a servi de base de réflexion.
Karine m 'a présenté des cabochons anciens en jais argenturés encore provenant de la maison BARLAN, de jolies perles en pâte de verre, des cristaux de bohème et une rocaille cordonnée à l'écaille de dentelle du décolleté. C'est ainsi que l'on travaille en tant qu'artisan de la couture et haute couture.
Et voici le résultat, une totale alchimie entre notre travail et celui de Karine .
Visite du site karizen www.karizen.com
Détail du dos
Détail de la broderie
Écaille brodée du bas de la robe
Détail de la manche
Flyer du jubilé impérial
Le musée de l 'histoire locale de Rueil-malmaison est son actuelle demeure